Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780

Louis XVI / 18e siècle

  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780
  • Commode demi-lune au vernis martin , est J.A Kierchenbach , Paris vers 1780

Nous contacter

Style : Louis XVI

Époque : 18e siècle

Matériaux : Chêne laqué

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 129 × H 89 × P 59 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Commode "demi-lune" au vernis Martin à l'imitation de la laque de Chine, Paris ép Louis XVI.

 

Commode de forme demi-lune ouvrant par deux portes sur les cotés et deux tiroirs sans traverse en façade, pieds fuselés.

Modèle décoré en vernis européen français (dit vernis Martin) de couleur or sur fond noir à motifs de chinoiseries , paysages lacustres, pagodes, scènes de pêche avec enfants, cygnes …..

Bronzes d'origines dorés au mercure.

Plateau de marbre beige veiné gris. (restauré)

Bâti de chêne.

Estampille sur la traverse arrière droite J.A Kierchenbach et poinçon de jurande JME.

Travail Parisien d'époque Louis XVI vers 1780.

Dimensions:

Largeur: 129 cm ; Hauteur: 89,5cm ; Profondeur: 59,5 cm

Jean-Adam Kirschenbach acquit la maitrise le 1er Décembre 1774 , il est établit comme son frère Jean Jacques (reçu maitre en 1778) au faubourg St Antoine.

On connait d'eux quelques meubles d'ébénisterie commune notamment des bureaux cylindres , des commodes demi-lune …. souvent très sobres, en placage d'acajou.

Par contre les archives nous montrent qu'ils faisaient un important commerce de bois et que de nombreux ébénistes se fournissaient chez eux.

Le vernis Martin créé à Paris vers 1728 par les célèbres frères du même nom est un vernis à base de copal destiné originellement  à imiter les laques de la Chine et du Japon devenues très couteuses et fort rares.

Si au début il est uniquement de couleur or sur fond noir  et à décor asiatique, une émancipation aura lieu vers 1750 avec l'apparition de décors représentants les grands sujets de l'époque (scènes de chasses d'après J.B Oudry, scènes galantes d'après F.Boucher, Singeries d'aprés Huet …) et surtout sur des fonds de couleurs rouge, verte, bleu , jaune (laque jonquille) , blanche (laque camomille)….

La fin du 18 ème avec l'apparition du néoclassicisme verra un retour pour les fonds noirs à décors asiatiques notamment sous l'impulsion des grands ébénistes de l'époque avec leurs créations plaquées de panneaux en laque ou recouvertes de vernis européen.

L'exposition qui s'est tenue au musée des arts décoratifs de Paris en Juin 2014 à bien retracé l'évolution et les différentes utilisations du vernis Martin.

Notre avis: 

La rareté des meubles connus des frères Kirschenbach , la présence de l'estampille sous la traverse et le fait que celle ci soit dissimulée sous une couche de peinture noire nous permet d'affirmer que Jean Adam fût probablement le sous traitant d'un vernisseur, uniquement  chargé de concevoir la caisse de la commode.

Son important commerce de bois va d'ailleurs dans ce sens et nous permet de mieux comprendre les différents corps de métiers à l'oeuvre au faubourg St Antoine.

Comme tout les ébénistes , il avait la possibilité de concevoir uniquement des bâtis pour des confrères qui se chargeaient des finitions et apposaient leurs estampilles, mais aussi pour des selliers , des ateliers de vernisseurs ou autres.

J.A Kirscenbach bien qu'ayant réalisé le bâti irréprochable de notre commode ne peut pas en recevoir tout les honneurs, il a pris d'ailleurs personnellement le parti de dissimuler son estampille sous la commode.

Il faut chercher dans son propre voisinage du Faubourg St Antoine, véritable fief des vernisseurs , l'atelier qui à conçu le décor.

Nous ne sommes malheureusement pas en mesure d'identifier précisément le ou les auteurs.

Nous pouvons toutefois mentionner quelques ateliers en activité au faubourg vers 1780 parmi lesquels : Les Martin ( descendance des quatre frères), les Garnier, Langlois, Renault  …

En raison de sa grande fragilité notamment à l'eau , il est assez rare de trouver du mobilier 18 ème au vernis martin avec son décor original.

Bibliographie:

Les secrets de la laque Francaise, le vernis Martin (les arts décoratifs Juin 2014)

Le meuble français en laque au XVIII ème siècle (T.Wolvesperges , édition Racine)

Antiquités Franck Baptiste

Antiquités Franck Baptiste

Hôtel Dongier
15 Esplanade Robert Vasse
84800 Isle sur la Sorgue | France
00 33 (0)6 45 88 53 58

Nous contacter Catalogue
Retour