Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret

Louis XV / 18e siècle

  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret
  • Paire de fauteuils "a la reine" en noyer, estampillés Nogaret

Nous contacter

Style : Louis XV

Époque : 18e siècle

Matériaux : noyer

Provenance : Succession centre de la France

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 78 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Paire de fauteuils a dossier plat dit "a la reine" en noyer massif.

Modèle a assise particulièrement large , décor de rubans entrelacés venant se nouer en boucle sur les traverses hautes et basses.

Les accotoirs en coups de fouet très nerveux sont reliés en agrafes au dossier et aux traverses latérales.

Les pieds cambrés se terminant en coquilles feuillagées .

Etiquette au revers : "Monsieur Delagarde".

Un estampillé : "Nogaret a Lyon".

Lyon époque Louis XV vers 1765.

 

Pierre Nogaret (1718_1771) est le plus grand menuisier en siège de province .

Apres un apprentissage dans sa ville natale de Paris il se fixe a Lyon mais sa production dépasse très vite les frontières de la région.

Il invente un style nouveau , donnant la primauté a la ligne plutôt qu'au décor. 

Ses sièges sont très mouvementés , courbes et contrecourbes accentuées d'agrafes et de rinceaux mais aussi de fameux accotoirs en coup de fouet qui signent sa production.

L'assise est légèrement plus basse et plus large que sur les modèles Parisiens.

 

"De nombreux détails techniques lui sont particuliers, comme l'élégissement des traverses de ceinture ou la disposition d'une barre de renfort entre ces traverses.

Enfin il estampillait souvent sur une partie visible, au bas du dossier de son siège." (l'art du siège au XVIIIeme en France;Bill Pallot p 314)

On retrouve les photos de fûts estampillés Nogaret avec une traverse de renfort p 31,41,42 du livre " Nogaret et le siège Lyonnais".

 

"Les modèles Louis XVI  de Nogaret sont rarissimes" ( le Mobilier Français du 18eme siècle .Kjellberg p 650), étant donné qu'il est mort  sous le règne de Louis XV en 1771.

Après sa mort l'atelier fut vendu a Nicolas Parmentier et on sait que ce dernier frappa de sa propre estampille une bonne partie des 297 fauteuils exécutés par Pierre Nogaret et vendus avec le fond.

L'estampille n'étant pas alors une signature du fabricant mais une véritable marque commerciale du vendeur.

Le fauteuil estampillé "Parmentier" (p93 Nogaret et le siège  Lyonnais;B.Deloche) est probablement issu du fond d'atelier et représente certainement une des dernières productions de Pierre Nogaret vers 1770.

On peut même se demander si il n'a pas été doré sur ordre de Parmentier pour cacher l'estampille du grand maitre.

Il est de décor similaire aux nôtres mais aux courbes plus sages annonçant le style Louis XVI.

 

 

Très au courant de la mode Parisienne , Nogaret a probablement fabriqué nos fauteuils  vers 1765, sous Louis XV mais avec les premiers apports du style Louis XVI  apparues sur les productions de Jean François Oeben vers 1762.

 

Comme tout les ateliers , Nogaret a laissé une production dite de série , très codifiée et en marge de ces sièges un ensemble de produits d'exceptions réalisés sur commande selon un cahier des charges très précis .

 

Nos fauteuils comprennent plusieurs traces de traverses de renfort du a leurs grandes largeurs , le décor très fin est rarissime dans la production du maître. 

Une douzaine de fauteuils de ce modèle est connue. (lot 40 vente artcurial Juin 2012; Vente Christies Monaco 1996…)

 Ils proviennent d'un même ensemble venant probablement d'un Château de la vallée du Rhône.

Tout les modèles connus ont une étiquette "Monsieur Delagarde" sur la traverse intérieure.

Il s'agit peut être de la famille "De la Garde du Chambonnas " propriétaire du Château du Chambonnas (Ardèche) et Marquis du même lieu. 

Le commanditaire pourrait être "Louis victor Scipion De la Garde" très en vu a Paris, il deviendra ministre des affaires étrangères de Louis XVI en 1792.

 

Cette rare paire de siège est une commande spéciale de très grande qualité pour un commanditaire important.

Il s'agit d'une oeuvre très aboutie de Pierre Nogaret qui en plus de conserver les formes galbées typique de sa production adopte un rare décor très fin , a la mode vers 1760-1770.

 

 

Antiquités Franck Baptiste

Antiquités Franck Baptiste

Hôtel Dongier
15 Esplanade Robert Vasse
84800 Isle sur la Sorgue | France
00 33 (0)6 45 88 53 58

Nous contacter Catalogue
Retour