Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610

Renaissance / 17e siecle

  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610
  • Armoire aux cavaliers royaux , Paris vers 1610

Nous contacter

Style : Renaissance

Époque : 17e siecle

Matériaux : Noyer

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 130 × H 227 × P 55 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Armoire aux cavaliers royaux , Île de France vers 1610

 

Armoire a deux corps dite " a diminutif " en bois de noyer massif ouvrant par quatre vantaux et deux tiroirs.

 

Hauteur : 227 cm ; Largeur: 130 cm ; Profondeur: 55 cm

 

Partie haute:

 

La traverse haute est sculptée d'une Vénus couchée et de deux scènes de chasse d'après Antonio Tempesta (1550_Florence 1630).

Les vantaux du haut représentent Henri IV et Louis XIII en cavaliers triomphants, ils arborent l'ordre des chevaliers du St Esprit avec leurs initiales (H et L) , le bâton de commandement à fleur de lys pour Louis XIII, l'armure aux lions de Francois 1er (conservée au musée des invalides) pour Henri IV.

Louis XIII est représenté enfant avec sa mèche sur le coté , on retrouve ces représentations dans les oeuvres du peintre Pourbus ou du graveur Mathieu Mérian.

 

Les montants et le dormant sont finement sculptés d'un arbre de vie où se cachent des enfants.

Il symbolise l'immortalité , en référence a Henri IV qui vient d'être assassiné .

 

Les cotés sont ornés de deux allégories de l'espérance, espérance pour la prospérité du royaume sous le règne de Louis XIII qui n'est encore qu'un enfant de 10 ans.

 

Partie basse:

 

Sous le plateau , deux tiroirs sont sculptés d'angelots et de guirlandes de fleurs , au milieu un mascaron a tête de lion et sur les cotés des mascarons à visages humains.

 

Les dormants et montants sont aussi sculptés d'arbres de vie .

 

Les vantaux représentent deux allégories : 

 

La justice à gauche (balance et épée)

La force a droite (lion et colonne cassée) 

 

L' allégorie de la justice est intéressante puisqu'elle est représentée sous les traits de St Michel et comporte deux significations.

 

St Michel est le saint patron du royaume de France, il porte une armure et sur son casque la dépouille du dragon ( manque la tête qui a été cassée).

Il est représenté psychostase et psychopompe , c'est a dire qu'il pèse les âmes des défunts (balance) et décide de leur passage au paradis (épée flamboyante).

St Michel garde la porte du paradis et l'accès a l'arbre de vie grâce a son épée de lumière .....

 

Immortalité pour Henri IV , et succès pour le jeune roi Louis XIII et pour tout le royaume.

 

Cette armoire a probablement était produite dans les années suivant la mort d'Henri IV vers 1611-1615, en Île de France ou en Val de Loire.

 

La qualité de la sculpture est assez exceptionnelle .

 

Nous pouvons établir une comparaison avec l'armoire conservée au musée de la renaissance  d' Ecouen et qui proviendrait d'après la fiche ci dessous de la chambre personnelle d'Henri IV. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=REF&VALUE_98=50120002516

C'est un meuble que l'etat français a acquit en 1843 et dont on connait parfaitement l'histoire. 

Même structure, même scène de chasse avec une Vénus , Henri IV  et Louis XIII en haut , deux allégories en bas.

La gravure représentant Louis XIII est de la main de Mathieu Mérian et date de 1617.

Il est représenté légèrement plus vieux que sur notre modèle, plus grand et sans la mèche.

Notre armoire est donc antérieure de quelques années, mais provient du même atelier.

Antiquités Franck Baptiste

Antiquités Franck Baptiste

Hôtel Dongier
15 Esplanade Robert Vasse
84800 Isle sur la Sorgue | France
00 33 (0)6 45 88 53 58

Nous contacter Catalogue
Retour