La comtesse de Cosel avec son fils – Atelier François de Troy (vers 1712)

Louis XIV / 18e siècle

  • La comtesse de Cosel avec son fils – Atelier François de Troy (vers 1712)
  • La comtesse de Cosel avec son fils – Atelier François de Troy (vers 1712)
  • La comtesse de Cosel avec son fils – Atelier François de Troy (vers 1712)
  • La comtesse de Cosel avec son fils – Atelier François de Troy (vers 1712)
  • La comtesse de Cosel avec son fils – Atelier François de Troy (vers 1712)
  • La comtesse de Cosel avec son fils – Atelier François de Troy (vers 1712)

Prix :
4 800

Nous contacter

Style : Louis XIV

Époque : 18e siècle

Matériaux : Huile sur toile

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 58 × H 71 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Huile sur toile. Ce portrait allégorique représente la comtesse en Vénus assise dans son char tiré par deux colombes. Cupidon n’est autre que son unique fils Frédéric-Antoine né en 1712. Sa coiffure dite « à la Fontanges », n’est déjà plus à la mode à la cour de France, mais très prisée dans les royaumes du nord et de l’est de l’Europe. Une pause altière, de riches étoffes aux drapés complexes, et un horizon azur viennent souligner la beauté d’Anne-Constance de Brockdorff, comtesse Von Cosel. L’oeuvre est vendue dans un cadre en bois sculpté et doré du XVIIème siècle. Deux versions connues de ce tableau par François de Troy, l’une dans les collections du museum Kolkcji de Varsovie, la seconde au North Carolina Museum of Art.

Dimensions : 55 x 42 à vue - 71 x 58 avec la cadre

État : rentoilage ancien, restaurations d’usage. Très bel état pour cette œuvre d’une grande finesse vendue dans un cadre en bois sculpté et doré du 17ème siècle. 

Anne-Constance de Brockdorff, comtesse Von Cosel (17 octobre 1680 Stolpe - 31 mars 1761 Stolpe) est la fille du colonel Joachim de Brockdorff de Deppenau, officier au service du Danemark. Anne-Constance de Brockdorff, à la beauté incomparable, épouse en 1699 le comte Adolf Magnus d'Hoym, frère du comte Henry de Hoym. Elle devint la maîtresse et favorite d'Auguste II roi de Pologne.

François de Troy (Toulouse 1645 – Paris 1730). Élève de son père Antoine I, de Nicolas Loir puis de Claude Lefebvre, il s’établit à Paris vers 1662. Avec « Mercure et Argus », il est reçu à l’Académie royale en 1674. Il en deviendra directeur en 1708. Comme Montespan et Crozat, il est protégé à la cour par les toulousains, où il donne les portraits de Mademoiselle de Nantes, de la Duchesse du Maine, ou de la Princesse de Conti . Ses portraits ont été parfois attribués à Largillière ou à Rigaud. Aujourd’hui, son œuvre est éparpillée dans les plus grands musée (Louvre, Versailles, Ermitage, Offices…).

Art & Antiquities Investment

Art & Antiquities Investment

Marché Biron - Galerie 106 - Allée 1
85, rue des Rosiers
93400 Saint- Ouen | France

+33 (0)6 77 09 89 51

Nous contacter Catalogue
Retour