Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers

Louis XIV / 17e siecle

  • Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers
  • Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers
  • Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers
  • Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers
  • Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers
  • Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers
  • Cercle Charles Le Brun– Ecole française vers 1660- Christ au jardin des oliviers

Prix :
8 900

Nous contacter

Style : Louis XIV

Époque : 17e siecle

Matériaux : Huile sur panneau

Provenance : Collection privée

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 46 × H 52 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Cette version du « Christ à Gethsémani » ou « Christ au jardin des oliviers » peinte sur panneau de chêne est très proche de celles connues et exécutées par Le Brun (une huile sur toile en tondo à l’Ermitage, une vendue à Paris en 2005, et des versions disparues mais décrites par Claude Nivelon). Cependant, notre tableau présente de nombreuses variantes qui en font une oeuvre inédite. Jésus Christ à genou, en prière, implore le Père afin que sa volonté soit faite. Cet épisode tiré de la vie du Christ se situe la nuit qui suit son entrée dans Jérusalem, et qui précède son arrestation. L’ange lui montrant le calice symbolise la volonté de son Père, et l’acceptation du sacrifice à venir. L’intensité des prières du Christ le fait entrer en agonie, et les gouttes de sueur se transforment en gouttes de sang ruisselant sur le front, dans le cou et sur les bras. Trois de ses disciples, Pierre, Jean et Jacques le Mineur, sont endormis dans une anfractuosité. Au loin, la ville de Jérusalem, où l’on devine le Temple de Salomon. Un important faisceau d’indices nous conduit à affirmer que l’auteur de cette oeuvre appartient à l’entourage immédiat de Charles Le Brun. Inscriptions et traces de cachets de cire au dos.

Dimensions : 38,5 x 32 cm à vue – 52,5 x 46 cm avec le cadre

État : Excellent état. Le panneau ne présente aucune attaque xylophage, ni de déformation. La matière picturale est impeccable. Beau cadre en bois sculpté d’époque.

Charles Le Brun (Paris 24 février 1619 – Paris 12 février 1690). D’abord apprenti sculpteur auprès de son père, Nicolas Le Brun, Charles Le Brun sera l’élève de Simon Vouet. Plus tard, il suivra l’enseignement de Nicolas Poussin. Entre 1642 et 1646, il séjourne en Italie copiant les antiques romains et les tableaux de Raphaël. De retour à Paris, et grâce à l’appui de son protecteur le chancelier Pierre Séguier, il obtient de nombreuses commandes et devient peintre du Roy. Outre la très grande quantité de chefs d’oeuvre réalisés, l’héritage le plus remarquable que nous laisse Le Brun est la décoration de la galerie des glaces au château de Versailles. Sa carrière est auréolée de titres prestigieux ; co-fondateur et secrétaire de l’Académie royale de peinture et de sculpture, directeur de la Manufacture des Gobelins, directeur du Mobilier royal, Premier peintre du Roy.

Art & Antiquities Investment

Art & Antiquities Investment

Marché Biron - Galerie 106 - Allée 1
85, rue des Rosiers
93400 Saint- Ouen | France

+33 (0)6 77 09 89 51

Nous contacter Catalogue
Retour