Joseph Hurard 1887-1956, Le Prieuré De Notre Dame De Rochefort Du Gard

/ 20e siècle

  • Joseph Hurard 1887-1956, Le Prieuré De Notre Dame De Rochefort Du Gard
  • Joseph Hurard 1887-1956, Le Prieuré De Notre Dame De Rochefort Du Gard
  • Joseph Hurard 1887-1956, Le Prieuré De Notre Dame De Rochefort Du Gard
  • Joseph Hurard 1887-1956, Le Prieuré De Notre Dame De Rochefort Du Gard
  • Joseph Hurard 1887-1956, Le Prieuré De Notre Dame De Rochefort Du Gard

Prix :
1 550

Nous contacter

Époque : 20e siècle

Matériaux : Huile sur panneau

Provenance : Rochefort du Gard Provence France

Signature : Joseph Hurard 1887-1956

Dimensions : L 75 × H 63 cm

Disponibilité : Disponible

Description :

Joseph Hurard 1887-1956, Le prieuré de notre Dame de Rochefort du Gard. Joseph Hurard 1887-1956, Le Prieuré de Sainte Victoire ou Notre Dame de Rochefort à Rochefort du Gard met en scène deux femmes s’adonnant à la cueillette du thym dans la garigue aux abords d’un oratoire sur le chemin menant au prieuré de Notre Dame de Rochefort à Rochefort du Gard. Huile sur panneau signée en bas à droite, titrée: Prieuré en Provence et numérotée 432 au dos. Cadre en chêne noirci d’origine, Dimensions cadre hauteur 63cm, largeur 75cm; panneau hauteur 64.8cm, largeur 49.6cm. Joseph Marius Hurard le maitre des couleurs est né en Avignon le 3 avril 1887. Il fut l’élève de Pierre Grivolas aux beaux arts. Dans ce creuset, il côtoie Meissonnier, Bergier, Bill, Belladen et Chabaud qui le considèrent des leurs. Il fit parti du groupe des treize. Dans ce milieu particulièrement favorable à sa passion dévorante, il s’initiera rapidement à l’alchimie des couleurs. Très proche de Grivolas qui lui apprendra le motif à Villeneuve, les Angles, la montagnette; il deviendra rapidement brillant. Un grand collectionneur Gaston Bouzanquet le présentera à Charles-Roux et Detaille qui le lanceront dans les galeries de Marseille, Lyon, Bordeaux puis à Paris chez George Bernheim et Devambez. Joseph Hurard réalise des œuvres de très grand qualité , c’est ainsi par exemple, qu’il exécute pour les raffineries de Lavera d’immenses panneaux, une série de monuments nîmois pour le syndicat d’initiative de Nîmes. Il appartiendra au «Groupe des treize» puis au «Nouveau Groupe des Artistes Régionaux» , il participera à toutes les expositions avignonnaises de la Société Vauclusienne des amis de l’arts, aux salons Rhodanien, aux expositions de Nîmes, Montpellier, Aix et à la fin de sa vie exposera régulièrement dans les grandes galeries Marseillaises Jouvène et Lespérut. Ses œuvres sont visibles au Palais de Justice de Nîmes, à l’Hôtel de ville d’Avignon, au musée de la Crau, et au musée Ziem de Martigues.
Le prieuré deSainte Victoire à Rochefort du Gard ou Notre Dame de Rochefort du Gard fut une dépendance de l'abbaye béné­dictine de Saint-André. Cette abbaye avait été fondée avant le VIIIe siècle, près du tombeau de sainte Cazarie, sur le Mont ou Puy­-Andaon, sur la rive droite du Rhône, vis-à-vis Avignon. Ruinée par les Sarrasins, et rebâtie par Charles Martel, d'autres disent par Charlemagne, elle fut de nouveau renversée par les Hongrois. Mais elle sortit une seconde fois de ses ruines, et bientôt on vit les religieux s'y réunir en grand nombre. Dès l'année 976, Warne­rius, évêque d'Avignon, travaillait à faire fleurir au milieu d'eux la discipline monastique, réparait leur église et leur monastère de ses propres deniers. Ce fut alors que cette abbaye rentra peu à peu en possession de ses anciennes dépendances ou prieurés, et qu'elle y envoya des religieux, dont la piété et la sage administra­tion exercèrent au loin l'influence la plus salutaire. Le prieuré de Sainte-Victoire ou de Notre-Dame de Rochefort se trouvait parmi les possessions dans lesquelles rentrèrent les Bénédictins, et profita des faveurs qui leur furent accordées par les papes durant les XIe et XIIe siècles. De même, les actes pontificaux donnés au XIIIe siècle en faveur de l'abbaye de Saint ­André et de ses dépendances désignent spécialement Notre-Dame de Rochefort.

Antiquités Sérignan - Maison fondée en 1919. Antiquités SERIGNAN

Antiquités Sérignan - Maison fondée en 1919. Antiquités SERIGNAN

Chapelle de l'abbaye de sénanque
9 rue de la petite Fusterie
84000 Avignon | France
04 90 85 36 04 - 04 86 34 7153
06.07.40.65.70

Nous contacter Catalogue
Retour