Buffet bordelais galbé en acajou

Louis XV / 18e siècle

  • Buffet bordelais galbé en acajou
  • Buffet bordelais galbé en acajou
  • Buffet bordelais galbé en acajou
  • Buffet bordelais galbé en acajou
  • Buffet bordelais galbé en acajou
  • Buffet bordelais galbé en acajou
  • Buffet bordelais galbé en acajou

Nous contacter

Style : Louis XV

Époque : 18e siècle

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 200 × H 111 × P 70 cm

Disponibilité : Disponible

Description :

Large buffet d'apparat à dessus de pierre en acajou de Cuba massif galbé toutes faces et ouvrant par quatre vantaux. 

 Quand un meuble de port atteint un tel niveau d'opulence, bien souvent nous nous trouvons en présence d'une fabrication bordelaise, car en effet ce centre de production nous aura laissé les réalisations les plus époustouflantes du mobilier portuaire.

Bien qu'il y existe bien entendu des buffets à deux portes, à Bordeaux, contrairement à Nantes où il était répandu, le buffet n'a pas été décliné à trois ou quatre portes, soit en enfilade. Il semble cependant que pour meubler quelques châteaux où grands hôtels particuliers, et pour marquer l'apparat, de rares buffets tels que celui-ci y ont été fabriqués. Ce sont bien entendu des meubles de commande, et dans le cas de ce meuble en particulier sa provenance aristocratique est induite tant par sa qualité que par ses dimensions. Aucun autre semblable en acajou ne nous est connu, seuls nous le rappellent quelques rares exemplaires du Nord de la France, de Boulogne ou de Dunkerque. (Voir en documentation)

Ce meuble est tout à la fois buffet de chasse, buffet à pierre et enfin buffet de présentation pour la vaisselle d'argent et de porcelaine. Véritable meuble de grand luxe et d'exception, il s'inscrit dans l'âge d'or du mobilier bordelais, dans la période qu'il est convenu d'appeler "parisienne" : alors qu'au tout début du XVIIIè, dans ce grand port en pleine prospérité, les meilleurs ébénistes, dont certains venus de Provence, vont chercher à égaler les meubles parisiens en parant leurs beaux acajous de somptueuses sculptures Régence ou rocailleuses. Ce modèle de l'époque Louis XV, très probablement unique, prend les allures d'apparat d'une fabrication de commande pour un riche armateur, il est aussi le parfait pendant bordelais des très rares buffets d'apparat grenoblois en noyer fabriqués par Pierre Hache.

 

A souligner particulièrement :

L'amplitude des galbes, en façade et en côté.

L'importance des sections de bois : des montants, des traverses galbées...

La qualité de l'acajou de Cuba.

La richesse de la pierre marbrière d'origine, un Rouge royal d'une épaisseur de 3 cm épousant les galbes du meuble et ourlé d'un puissant bec-de-corbin à cavet. 

La profusion et la qualité de l'ornementation sculptée en "rocaille symétrisée", composée de cartouches, volutes, coquilles et palmettes, acanthes et fleurettes, et enfin d'une coquille étirée à collerette festonnée traitée en ajouré.

L'élégance des pieds avant et arrière à enroulements.

La facture générale de construction de qualité : fiches à lacet à montage lardé, serrures d'origine avec clés, en partie centrale crémone et mentonnet "en queue de cochon", le tout en acier (comme toujours à Bordeaux), fonçures de qualité, en chêne pour le plancher et le dos, en sapin à badigeon rose pâle pour les parties intérieures (fond, étagères et cloisons intermédiaires).

Très bel état d'origine, superbe patine vernis-ciré.

Bordeaux, milieu du XVIIIè siècle.

 

DESCRIPTIF ET PHOTOS  COMPLEMENTAIRES  SUR NOTRE SITE PERSONNEL
( Onglet "Catalogue" puis lien "Visiter le site internet")

Philippe Glédel

Philippe Glédel

Les Orières - 11 rue Jean Allain
35300 Fougères | France
02 99 94 08 44
06 11 17 90 32

Nous contacter Catalogue
Retour