Commode scribanne nantaise en acajou

Louis XV / 18e siècle

  • Commode scribanne nantaise en acajou
  • Commode scribanne nantaise en acajou
  • Commode scribanne nantaise en acajou
  • Commode scribanne nantaise en acajou

Nous contacter

Style : Louis XV

Époque : 18e siècle

Provenance : Nantes

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 107 × H 117 × P 58 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Rare commode-bureau, commode-secrétaire, ou secrétaire en pente en commode, dite commode scribanne ou plus simplement encore scriban. Travail nantais d'époque XVIIIè siècle.

La façade de la commode, ouvrant à trois tiroirs sur trois rangs et animée d'un galbe en double arbalète, est faite d'un très bel acajou ramageux et moiré, les tiroirs y sont rentrants et bordés, les montants moulurés et ponctués de pieds dits "escargots", la traverse basse fortement chantournée et moulurée d'un quart-de-rond à filet ressorti. 
En côté on observe également un chantournement des traverses basses et hautes. 
L'abattant, au pourtour bordé d'une moulure quart-de-rond, est fait d'une large planche de 40 cm encadrée de deux alaises emboîtées en coupe d'onglet. Maintenu par trois charnières et s'appuyant sur deux tirettes d'acajou, il découvre un riche intérieur entièrement galbé, architecturé à la manière des cabinets, et flanqué de deux rares portes-tabernacle fermant à clé (1 clé et 2 serrures identiques) dissimulant chacune un petit tiroir faisant office de traverse supérieure. Dans ces tabernacles fermés sont placés de petits loquets de blocage condamnant l'ouverture d'étroits et hauts tiroirs dits "tiroirs à lingots" dissimulés en trompe-l'oeil sur la façade. Au centre, quatre petits tiroirs également galbés sont suspendus à des casiers posés sur une première étagère, tandis qu'un grand tiroir repose sous une seconde étagère. Sous ce dernier on découvre un coffre spacieux dit "cave" ouvrant à l'avant par une trappe cachée. Un détail remarquable est le système mécanique particulièrement sophistiqué et ingénieux qui active et désactive le blocage de cette trappe, la rendant quasi imprenable pour qui n'en connaîtrait pas le mécanisme d'ouverture ( notamment car le levier, faisant usage de deux longues tiges-cames, elles mêmes adroitement dissimulées, est situé fort loin, et tous azimuts, de la trappe).

Belles garnitures de laiton dont poignées de tirage d'origine dites "à l'anglaise" en laiton coulé typiques de celles utilisées dans les ports bretons (Léon en particulier) et parfois par les ébénistes nantais, quatre grandes entrées de serrure ainsi que deux plus petites en laiton de forme écusson datant le meuble vers 1770, soit la période de production la plus active des meubles nantais, deux serrures en fer pour la commode et une serrure en laiton pour le bureau ainsi que deux toutes petites serrures en fer, trois charnières de laiton pour l'abattant, deux anneaux de laiton pour les tirettes et enfin un bouton de laiton pour le grand tiroir intérieur, le tout absolument d'origine sur le meuble. 

Assemblage de qualité : parquetage du dos du meuble, planchers intermédiaires des tiroirs ou faux-fonds et fonçures des tiroirs de la commode en chêne, fonçures des tiroirs du bureau en acajou, hormis celles du tiroir bas en superbe chêne maillé. 

Ce  meuble à fonctions combinées fait de beaux bois d'acajou de Cuba se présente dans un superbe état d'origine et une chatoyante finition vernis-ciré, il s'agit d'un exemplaire à la fois élégant et de qualité, parfaite représentation de la commode-scribanne meublant l'intérieur de l'armateur nantais.

 

DESCRIPTIF ET PHOTOS  COMPLEMENTAIRES  SUR NOTRE SITE PERSONNEL
( Onglet "Catalogue" puis lien "Visiter le site internet")

Philippe Glédel

Philippe Glédel

Les Orières - 11 rue Jean Allain
35300 Fougères | France
02 99 94 08 44
06 11 17 90 32

Nous contacter Catalogue
Retour