Etude de têtes XVIIème siècle – Atelier Antoon van Dyck

Louis XIII / 17e siecle

  • Etude de têtes XVIIème siècle – Atelier Antoon van Dyck
  • Etude de têtes XVIIème siècle – Atelier Antoon van Dyck
  • Etude de têtes XVIIème siècle – Atelier Antoon van Dyck
  • Etude de têtes XVIIème siècle – Atelier Antoon van Dyck

Prix :
4 300

Nous contacter

Style : Louis XIII

Époque : 17e siecle

Matériaux : Huile sur toile

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 78 × H 96 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Huile sur toile. Atelier d’Antoon van Dyck vers 1620. Judas, Saint Jean l’Evangéliste et le Christ. Cette étude de têtes ; une peinture préparatoire, est empreinte de l’art d’Antoon van Dyck. Elle procède d’une esthétique réaliste caravagesque et dégage une grande force. La vigueur de sa facture en larges touches, les chairs brunes et rouges rehaussées de lumières, viennent conforter l’attribution de l’œuvre. Sous les traits de Saint Jean l’Evangéliste,  on croirait reconnaitre Antoon van Dyck lui-même (lèvres charnues, nez lourd, cheveux blonds roux avec une raie de trois-quarts). En dehors de nombreux autoportraits (à la Alte Pinacothek de Munich, au Metropolitan Museum of Art de New-York ou à l’Hermitage Museum de St Petersbourg), il prit l’habitude de se représenter dans ses tableaux : sous les traits d’Icare dans son « Dédale et Icare » à l’Art Gallery of Ontario, sous les traits d’Isaac dans un « Abraham et Isaac » à la Narodni Gallery de Prague ou encore dans un « Golgotha » conservé dans une collection privée.

Dimensions : 79 x 61 cm à vue – 96 x 78 cm avec le cadre

Etat : Rentoilage, restaurations. Très bel ensemble prêt à être accroché. Vendue avec un cadre XIXème mouluré en bois noirci.

Antoon, Antoine ou Anthony van Dyck (Anvers 22.03.1599 à Anvers – Blackfriars 9 .12.1641). Son talent se révèle dès l’âge de 10 ans où il étudie la peinture avec Hendrick van Balen. Vers 1615, âgé d’à peine 16 ans, il ouvre son propre atelier avec son ami Jan Brueghel le Jeune. Admis en 1618 à la Guilde de Saint-Luc, il devient le principal assistant de Pierre Paul Rubens dont l'influence est immense. En 1620, il travaille une première fois en Angleterre pour le Roi Jacques Ier. Puis il effectue un séjour de six années en Italie - principalement à Gênes - où il étudie les maîtres italiens et décore les palais génois. De retour à Anvers en 1627, il y produit une grande quantité de chefs d’œuvre ; compositions religieuses et portraits. En 1632, il est rappelé à Londres par le roi Charles Ier qui le nomme « peintre principal en ordinaire de sa Majesté ». Laissant d’innombrables portraits des membres de la famille royale et de sa cour, van Dyck est souvent considéré comme le fondateur de l’école anglaise de peinture.

 

Art & Antiquities Investment

Art & Antiquities Investment

Marché Biron - Galerie 106 - Allée 1
85, rue des Rosiers
93400 Saint- Ouen | France

+33 (0)6 77 09 89 51

Nous contacter Catalogue
Retour