Marie-Anne de Bourbon en Cléopâtre – Atelier François de Troy

Louis XIV / 17e siecle

  • Marie-Anne de Bourbon en Cléopâtre – Atelier François de Troy
  • Marie-Anne de Bourbon en Cléopâtre – Atelier François de Troy
  • Marie-Anne de Bourbon en Cléopâtre – Atelier François de Troy
  • Marie-Anne de Bourbon en Cléopâtre – Atelier François de Troy
  • Marie-Anne de Bourbon en Cléopâtre – Atelier François de Troy

Prix :
7 900

Nous contacter

Style : Louis XIV

Époque : 17e siecle

Matériaux : Huile sur toile

Certificat d’authenticité : Oui

Dimensions : l 74 × H 85 cm

Disponibilité : Vendu

Description :

Huile sur toile ovale de l’atelier de François de Troy. Portrait présumé de Marie-Anne de Bourbon, représentée en Cléopâtre. Vêtue d'une robe blanche garnie de dentelles au col et aux manches et agrémentée d'un ruban rouge corail, la princesse douairière de Conti est peinte de trois quart. Le manteau ducal bleu brodé d’or (elle est duchesse de la Vallière) sur l’épaule droite et une étoffe au motif « à la grecque » sur l’épaule gauche, elle s’apprête à tremper une perle en poire dans une coupe contenant du vinaigre. Ce portrait allégorique évoque le récit de Pline l’Ancien relatant le défi lancé par Cléopâtre à Antoine.

Dimensions : 65,5 x 54 cm à vue – 85 x 74 cm avec le cadre

Etat : rentoilage ancien. Quelques restaurations éparses. Excellentes conditions pour ce délicat portrait. Cadre fin XVIIème siècle en bois sculpté et doré à motif de feuillages et de fleurettes.

Marie-Anne de Bourbon (Vincennes 2.10.1666 – Paris 3.05.1739), dite « Mademoiselle de Blois », princesse de Conti, est la fille naturelle de Louis XIV et de Louise de La Vallière. Elle est légitimée dès mai 1667, et nommée dès lors Mademoiselle de Blois. Après le retrait de sa mère chez les carmélites en 1675, elle devient duchesse de la Vallière et de Vaujours. A 13 ans, elle épouse Louis-Armand de Bourbon, prince de Conti, de cinq ans son ainé. Ce mariage est un échec. La jeune princesse, dont la beauté et la grâce font les beaux jours de la cour, mène alors une vie galante. En 1685, elle est atteinte de petite vérole. Son mari contracte à son tour la maladie et est emporté en quelques jours. Veuve et riche à vingt ans, la désormais princesse douairière de Conti est une femme libre mais convoitée tant par les hommes que par les femmes.

Récit de Pline l’Ancien Histoire Naturelle – Livre IX 119-121: Le défi de Cléopâtre afin de démontrer à Antoine la vanité du faste de ses banquets. « Il y avait deux perles, les plus grosses qui eussent jamais existé, l’une et l’autre propriété de Cléopâtre… Antoine demanda à Cléopâtre ce qui pouvait être ajouté à la magnificence de sa table. Elle répondit qu’en un seul dîner, elle engloutirait dix millions de sesterces. Antoine, désireux d’apprendre comment, et sans croire la chose possible, fit un pari. Le lendemain, elle fit servir un dîner somptueux... Elle assurait qu’elle seule mangerait les dix millions de sesterces… les serviteurs placèrent devant elle un vase rempli d’un vinaigre … elle détacha l’une des perles de ses oreilles, la plongea dans le liquide et lorsqu’elle fut dissoute, l’avala…»

François De Troy (1645 - 1730) est issu d'une famille d'artistes. Son père Nicolas, déjà peintre, lui enseigna son art. Sous le règne de Louis XIV, il fut l'un des grands portraitistes de son temps aux côtés de Hyacinthe Rigaud et de Nicolas De Largillière. La lignée artistique se poursuit avec son fils Jean-François de Troy qui fut un immense peintre.

Art & Antiquities Investment

Art & Antiquities Investment

Marché Biron - Galerie 106 - Allée 1
85, rue des Rosiers
93400 Saint- Ouen | France

+33 (0)6 77 09 89 51

Nous contacter Catalogue
Retour